La nouvelle Audi TT : un lifting pour l'icône du design

La nouvelle Audi TT : un lifting pour l'icône du design

Mercredi 18 juillet 2018

  • Des éléments stylistiques sportifs soulignent un look dynamique 
  • La nouvelle boîte S tronic 7 rapports fournit des performances sportives
  • L’équipement de série richement doté accroît le plaisir de conduire
Vingt ans après la première production en série du TT d’origine, la troisième génération de l’Audi TT a droit à un lifting complet. L’icône du design affiche un design extérieur à la sportivité appuyée, des moteurs plus puissants et un équipement de série étendu.

L’année 1998 marquait les débuts de la production en série de la première génération de l’Audi TT. Trois ans auparavant, Audi avait déjà présenté le concept car TT Coupé lors de l’IAA à Francfort et le concept Roadster à l’occasion du Salon de l'automobile de Tokyo. Peu après le lancement sur le marché, le TT Coupé s’est positionné en tête du segment.

L’Audi TT est synonyme de plaisir de conduire, de design et d’amour des détails : les éléments en aluminium dans un intérieur dessiné autour du conducteur, le design moderne des jantes, un levier de vitesse court et conique, la trappe du réservoir emblématique et les sorties d’échappement rondes à double flux comptent parmi les caractéristiques types de cette sportive compacte. Avec ses formes géométriques appuyées, le design séduit de nombreux admirateurs dans le monde entier.

Affûté, amélioré, enrichi

Pile pour le 20e anniversaire de la première Audi TT, la marque met le caractère sportif du nouveau modèle sous les feux des projecteurs : Audi a affûté la ligne du nouveau TT, amélioré ses performances et enrichi son équipement de série. Outre l’Audi virtual cockpit pensé pour le conducteur, la version de base du nouveau modèle propose désormais aussi le système de gestion de la dynamique Audi drive select, un capteur de luminosité et de pluie, des rétroviseurs extérieurs chauffants, ainsi que le volant multifonction plus, permettant un contrôle total du système d’infodivertissement et de commande vocale. Le port USB éclairé et le Bluetooth pour la connexion sans fil d'appareils sont également de série.

La sportivité incarnée : le design extérieur

Le nouveau TT révèle un design extérieur plus masculin, plus moderne et encore plus sportif. L’avant est doté d’une calandre Singleframe tridimensionnelle. De grandes entrées d’air latérales viennent accentuer sa carrure, et ce, dès la version de base.

À l’arrière aussi, des lignes horizontales mettent en valeur la largeur de la nouvelle Audi TT. Le design classique des TT présente une caractéristique typique pour les voitures de sport : la trappe du réservoir ne dissimule pas de bouchon et le conducteur peut insérer directement le pistolet dans la tubulure. Des phares à technologie LED ou technologie matricielle LED sont disponibles en option, leurs clignotants dynamiques accrochant le regard.

Le nouveau pack extérieur S line disponible en option accentue encore davantage le caractère sportif de l’Audi TT. Il comprend une lame de pare-chocs avant continue, des entrées d’air verticales, une calandre Titanium Black, des bas de caisse spécifiques avec inserts, ainsi qu’une finition arrière sportive. Un diffuseur élargi et des sorties d’air verticales sous les feux arrière, présentant chacune trois nervures, viennent compléter l’offre.

Le TT Coupé et le TT Roadster font tous deux 4,19 mètres de long. Les deux variantes affichent des porte-à-faux courts et un empattement de 2,51 mètres. Le nouveau TT est livré d’usine avec des jantes de 17 pouces, mais Audi et Audi Sport proposent en option des jantes de 18, 19 et 20 pouces. Trois nouvelles couleurs de carrosserie enrichissent la palette : Cosmos Blue, Pulse Orange et Turbo Blue (uniquement S line).

Puissants : les moteurs TFSI

Pour le nouveau TT, Audi propose des moteurs essence de différents niveaux de puissance avec boîte manuelle 6 vitesses ou boîte automatique à double embrayage 7 rapports. Dans les deux cas, des rapports inférieurs à démultiplication courte permettent une accélération énergique, tandis que les démultiplications longues du rapport à chaque fois le plus élevé réduisent la plage de régime moteur. Tous les nouveaux moteurs essence sont dotés d’un filtre à particules.

Sportivité illimitée : le châssis et la transmission quattro

La nouvelle Audi TT offre une conduite à la fois dynamique et précise. Si le client opte pour le pack Sport S line ou l’Audi magnetic ride, la carrosserie est abaissée de dix millimètres. Le châssis comporte d’autres éléments clés, comme la direction progressive, l’essieu arrière à quatre bras et le contrôle électronique de la stabilité ESC. La répartition sélective du couple par roue est activée lors de virages pris à vitesse élevée et améliore si besoin la maniabilité par des freinages ciblés sur les roues délestées, intérieures au virage.

Pensés pour le conducteur : le poste de conduite et les systèmes d’aide à la conduite

Le caractère de cette voiture de sport est également mis en avant par un intérieur aux lignes nettes pensé pour le conducteur. Le tableau de bord élancé s’inspire de la voilure d’un avion tandis que les ouïes d’aération rondes à commande intégrée en rappellent les réacteurs : un détail TT classique.

L’Audi TT est dotée de série de sièges sport avec appui-tête intégré. Des sièges sport S (de série dans le pack Sport S line) avec réglage pneumatique des joues sont disponibles en option. Le volume du coffre de ce 2+2 places atteint 305 litres sous le hayon du coupé, contre 280 litres pour le roadster.

Tous les compteurs sont numériques et s’affichent sur le grand écran de 12,3 pouces de l’Audi virtual cockpit. Le conducteur peut choisir entre deux modes d’affichage : dans la vue classique, le compteur de vitesse et le compte-tours sont mis à l’avant-plan, alors que dans le mode Infotainment, des contenus tels que la carte de navigation sont agrandis. L’affichage Sport disponible en option donne des informations sur la puissance déployée, le couple et les accélérations (g).

Le système MMI sur la console centrale se limite à six touches. La version de luxe MMI Navigation plus avec MMI touch intègre un pavé tactile sur le dessus du bouton-poussoir/rotatif qui reconnaît l’écriture manuscrite et permet notamment le zoom. La commande vocale comprend de nombreuses formulations de l’usage quotidien.

Audi connect embarque différents services en ligne via LTE rapide. L’Audi smartphone interface connecte le smartphone à la voiture et lit les contenus sans interruption directement dans l’Audi virtual cockpit via USB. La solution haut de gamme en matière de HiFi est le système audio Bang & Olufsen. Son amplificateur d’une puissance de 680 watts met 14 canaux à disposition. Il délivre le son à l’intérieur de l’habitacle au moyen de douze haut-parleurs, dont deux enceintes centrales et deux caissons de basses.

Les systèmes d’aide à la conduite sont fidèles à la philosophie TT : ils soulagent le conducteur afin qu’il puisse se concentrer pleinement sur la route. Les systèmes offerts vont de l’assistant au changement de voie Audi side assist au Park Assist avec vision périphérique et caméra de recul, en passant par l’assistant au maintien de trajectoire Audi active lane assist et la reconnaissance des panneaux de signalisation.

Un classique : TT Roadster et TTS Roadster avec capote en toile

Comme toute Audi décapotable, le TT Roadster est doté d’une capote en toile disponible en noir ou en gris. Ce toit souple bien ajusté fait office de toit acoustique grâce à sa très bonne insonorisation. Avec ses 39 kg, il est en outre très léger et n’encombre pas le coffre. L’entraînement électrique de série ouvre et ferme la capote en dix secondes environ, le conducteur pouvant l’actionner jusqu’à une vitesse maximale de 50 km/h.

En Belgique ainsi que dans d’autres pays européens, la nouvelle Audi TT sera disponible chez les concessionnaires au dernier trimestre 2018, mais les clients peuvent la précommander dès fin septembre. Les prix du TT Coupé démarrent aux environs de 36 250 euros, le TT Roadster étant quant à lui disponible à partir de 38 550 euros environ.

 

Histoire

L’Audi TT est une icône du design. Depuis la présentation du premier concept en 1995, l’Audi TT est synonyme de plaisir de conduire, de design et d’amour des détails. À l’époque de leur mise sur le marché, à l’automne 1998 pour la première Audi TT Coupé et un an plus tard pour le premier TT Roadster, les produits de série ne présentaient pratiquement pas de différence par rapport aux concept cars présentés auparavant. Tout designer rêverait d’un tel scénario. Le design était dominé par un motif central : le cercle. Les arceaux du toit, l’avant et l’arrière contrastaient avec des lignes rigoureusement horizontales.

1995 : le concept Audi TT

À l’occasion du Salon international de l’Automobile (IAA) à Francfort-sur-le-Main, Audi a présenté la première Audi TT, à savoir un concept de voiture de sport destinée à une conduite au quotidien. Très rapidement, le développement technique et une équipe de designers Audi ont proposé le concept pour un coupé sportif. En novembre 1995, la version roadster faisait sa première apparition lors du Salon de l'automobile de Tokyo. La ligne extérieure des deux concept cars reflétait la philosophie de design allemande, rappelant les rondeurs des voitures de course d’avant-guerre et des berlines d’après-guerre d’Auto Union. L’intérieur reposait sur le principe « autant que nécessaire et aussi peu que possible ». En tant que concept visionnaire incarnant un design automobile révolutionnaire, les projets TT ont reçu un très bon accueil. Néanmoins, Audi a attendu encore longtemps avant d’envisager une potentielle production des deux variantes du modèle.

1998 : la première génération de l’Audi TT

Le modèle de série était très proche du concept car et sa silhouette aux formes homogènes reste jusqu’à nos jours un point d’orgue du design automobile. Son ambition était perceptible dans le moindre détail : éléments en aluminium dans l’habitacle, design moderne des jantes, levier de vitesses court et conique et sorties d’échappement rondes rapprochées. Pour la première fois, Audi équipait un modèle de série de sa boîte à double embrayage ultrarapide, la S tronic. La puissance délivrée par ce TT allait de 110 kW (150 ch) à 184 kW (250 ch).

2006 : la deuxième génération de TT est sur la ligne de départ

Le design de la deuxième génération de cette voiture de sport auréolée de succès était davantage intégré dans le style Audi, sa dynamique de conduite rappelait celle d’un sportif adulte. Les quatre cylindres suralimentés développaient une puissance comprise entre 118 kW (160 ch) et 155 kW (211 ch). Audi a étendu son offre à une variante S de 200 kW (272 ch) et à un véritable athlète, l’Audi TT RS de 250 kW (340 ch). Une version ultérieure, la TT RS Plus, délivrait même 265 kW (360 ch). Des technologies révolutionnaires comme la construction légère Audi Space Frame (ASF), les moteurs TFSI ou encore le puissant et tonitruant moteur cinq cylindres ont joué un rôle déterminant dans le succès du modèle TT. La deuxième Audi TT a été la première voiture de sport à utiliser la technologie TDI.

2014 : le TT troisième génération

La troisième génération de l’Audi TT a fait montre d’encore plus de sportivité, de dynamisme et d’innovation que ses prédécesseurs. Une marque de fabrique caractéristique a subsisté à travers toutes les générations : la trappe de réservoir ronde estampillée TT.

Sofie Luyckx PR Manager Audi Belgium at D'Ieteren - Audi Import
David Kervyn PR Coordinator Audi Belgium at D'Ieteren - Audi Import