Anciennes cellules, nouvelle énergie : Audi et Umicore développent un circuit fermé pour le recyclage de batteries.

Anciennes cellules, nouvelle énergie : Audi et Umicore développent un circuit fermé pour le recyclage de batteries.

Le constructeur automobile et le groupe spécialiste de la technologie des matériaux et du recyclage testent un circuit fermé pour les batteries automobiles à haut voltage

  • 95% de matières précieuses des batteries peuvent être recyclés
  •  Les partenaires développent un concept de banque de matières premières pour ces matériaux bruts récupérés
Une nouvelle étape est franchie : Audi et Umicore ont clôturé avec succès la première phase de leur coopération stratégique de recherches sur le recyclage des batteries. Les deux partenaires développent un circuit fermé pour les composants des batteries à haut voltage qui peuvent être utilisés indéfiniment. Les matières particulièrement précieuses seront mises à disposition dans une banque de matières premières.

Dès avant le lancement de la collaboration avec Umicore en juin 2018, Audi avait analysé les batteries de l'A3 e-tron hybride rechargeable et défini des façons de les recycler. Désormais partenaire de l'entreprise spécialiste en technologie des matériaux, le constructeur a déterminé un taux réalisable de recyclage de composants des batteries tels que le cobalt, le nickel et le cuivre. Les résultats des tests de laboratoire montrent que 95% de ces éléments peuvent être récupérés et réutilisés.

Les partenaires développent maintenant des concepts de recyclage spécifique. L'accent est mis sur ce qu'on appelle l'approche en circuit fermé. Dans un tel circuit, les éléments précieux des batteries sont utilisés dans de nouveaux produits à la fin de leur cycle de vie, et sont donc recyclés. L'entreprise d'Ingolstadt applique désormais cette approche aux batteries à haut voltage du nouveau SUV électrique Audi e-Tron. L'objectif est de développer les connaissances en matière de pureté des matières récupérées, de taux de recyclage et de faisabilité économique du concept de banque de matières premières. Les buts recherchés sont la sécurité d'approvisionnement et la réduction des circuits de livraison. "Nous voulons être des pionniers et promouvoir le processus de recyclage. Cela fait partie de notre programme de réduction du CO2 tout au long de l'approvisionnement", explique Bernd Martens, Membre du Conseil de Direction pour l'approvisionnement et l'IT chez Audi AG.

Pour Audi, le recyclage des batteries est un élément-clé d'une mobilité électrique durable. De l'extraction des matières premières à l'usine e-tron de Bruxelles neutre en CO2, en passant par le recyclage des composants, le constructeur premium est pleinement engagé dans les concepts compatibles avec l'environnement, et ce tout au long des différentes étapes industrielles.

Contactez-nous
Sofie Luyckx PR Manager Audi Belgium, D'Ieteren - Audi Import
David Kervyn PR Coordinator Audi Belgium, D'Ieteren - Audi Import
Sofie Luyckx PR Manager Audi Belgium, D'Ieteren - Audi Import
David Kervyn PR Coordinator Audi Belgium, D'Ieteren - Audi Import
A propos de Audi Belgium

Press room Audi Import (Belgique) réservée à l'usage des journalistes.

Copyright: textes et photos libres de droits pour utilisation rédactionnelle - Toute autre utilisation des textes et des photos n'est pas autorisée

D'Ieteren s.a. :

Fondé en 1805, le groupe D’Ieteren vise, à travers plusieurs générations familiales, la croissance et la création de valeur en poursuivant une stratégie à long terme pour ses activités et en soutenant leur développement en tant que leader de leur secteur ou dans leurs géographies. Le groupe possède actuellement trois activités articulées autour de marques fortes :

  • D’Ieteren Auto distribue en Belgique les véhicules des marques Volkswagen, Audi, SEAT, Škoda, Bentley, Lamborghini, Bugatti, Porsche et Yamaha. Il est le premier distributeur de voitures en Belgique avec une part de marché d’environ 21% et 1,2 million de véhicules en circulation. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,4 milliards d’euros et 113,0 millions d’euros en 2018.
  • Belron (détenu à 54,10 %) a un objectif clair : « faire la différence en s’impliquant avec un soin réel dans la résolution des problèmes des clients ». Leader mondial dans le domaine de la réparation et du remplacement de vitrage de véhicules, Belron opère dans 35 pays par l'intermédiaire d'entreprises détenues à 100 % et de franchises, avec des marques numéro un sur le marché – notamment Carglass®, Safelite® et Autoglass®. De plus, l'entreprise gère les demandes d’indemnisation concernant les vitres de véhicules et autres pour le compte des clients des assurances. Elle a également étendu ses services aux marchés de la réparation et du remplacement automobiles et en cas de dommage immobilier. Le chiffre d'affaires et le résultat opérationnel ajusté ont atteint respectivement 3,8 milliards EUR et 225,7 millions EUR en 2018.
  • Moleskine (détenu à 100%) est une marque aspirationnelle invitant à l’exploration et l’expression d’un style de vie, qui regroupe toute une famille d'objets iconiques tels que le légendaire carnet Moleskine et des accessoires d’écriture, de voyage et de lecture, à travers une stratégie de distribution multicanal dans plus de 115 pays. Le chiffre d’affaires et le résultat opérationnel ont atteint respectivement 174,1 millions d’euros et 28,6 millions d’euros en 2018.

Information relative aux données personnelles et à leurs traitements:  www.dieteren.be/fr/privacypolicy

Audi Belgium
Industriepark Guldendelle
Arthur De Coninckstraat 3
3070 Kortenberg