Avant-goût de la production en série : l’Audi e-tron quattro concept à l’IAA 2015

Avant-goût de la production en série : l’Audi e-tron quattro concept à l’IAA 2015

- Ce SUV sportif à entraînement purement électrique sera produit en série dès 2018

Mercredi 19 août 2015 — Chez Audi, la conduite d’une voiture électrique est synonyme de plaisir, et en aucun cas de renonciation. C’est ce que démontrera la marque aux quatre anneaux, dans le cadre de l’édition 2015 du Salon international de l’Automobile (IAA) de Francfort, avec l’Audi e-tron quattro concept. Ce SUV sportif donne un avant-goût de la première voiture électrique de grande série qui sera commercialisée par la marque.

L’Audi e-tron quattro concept a été conçue dès le départ comme un véhicule électrique et s’avère d’emblée appelée à jouer un rôle pionnier dans son segment. Elle suit le concept « Aerosthetics » d’Audi, qui associe des mesures techniques permettant de réduire la résistance aérodynamique et des solutions de design créatives. Des éléments aérodynamiques mobiles à l’avant, sur les flancs et à l’arrière améliorent l’écoulement d’air autour de la carrosserie. Optimisé du point de vue aérodynamique, le soubassement est entièrement fermé. Avec un coefficient de pénétration dans l’air (Cx) de 0,25, cette voiture établit un nouveau record dans le segment des SUV. Son autonomie de plus de 500 km n’y est pas étrangère.

 

Cette étude repose sur la plateforme MLB (« Modularer Längsbaukasten ») – ou plateforme modulaire destinée aux véhicules à moteur longitudinal – de la deuxième génération, qui laisse une grande latitude pour l’implantation de la chaîne cinématique et de la batterie. Sa longueur se situe entre celle de l’Audi Q5 et celle de l’Audi Q7. Avec sa carrosserie typique d’un SUV et sa ligne de toit basse qui fait penser à celle d’un coupé, l’Audi e-tron quattro concept dégage une impression de dynamisme élevé. Son généreux habitacle peut accueillir quatre personnes.

 

La grande batterie lithium-ion prend place entre les trains avant et arrière, sous la cellule-habitacle. Cette position permet un centre de gravité bas et une répartition harmonieuse des charges entre les essieux. Cela confère à la voiture une dynamique de roulage et une sécurité supérieures dans son segment.

 

Pour l’entraînement, Audi a utilisé son expérience avec la voiture de sport à propulsion électrique Audi R8 e-tron. Trois moteurs électriques – un sur le train avant et deux sur le train arrière – animent l’Audi e-tron quattro concept. Ce qui en fait une quattro électrique, l’e-tron quattro, non seulement efficace sur le plan énergétique, mais aussi dynamique.